Les zoos entre hier et aujourd’hui

Animaux en cage et droits des animaux

Autrefois, en allant passer une journée au zoo, on ne se posait pas trop de questions. On trouvait tout à fait ordinaire de voir le lion se prélasser avec sa lionne en baillant dans sa cage aux barreaux solides. On s’amusait à voir la girafe tendre son long coup par-dessus les enclos où elle se déplaçait avec lenteur sur ses hautes pattes. Les singes paraissaient heureux d’attraper les petites friandises que les enfants leur lançaient en riant. Aujourd’hui, on parle sans cesse à propos des pauvres animaux en captivité et du stress qu’ils subissent de se trouver constamment en cage et les différentes associations de protection des animaux ne cessent de proclamer qu’il faut laisser les animaux vivre en liberté dans leur propre milieu naturel.

De meilleures conditions de vie dans les zoos

Bien que les animaux des zoos aient toujours vécu dans des conditions convenables, qu’ils bénéficient d’un contrôle sanitaire régulier et ont une nourriture correspondant à leurs besoins nutritionnels quotidiens, on continue toutefois à déplorer leur état de captivité. Un animal sauvage a le droit légitime de vivre dans sa savane et un oiseau de l’Amazonie lointaine doit retourner chanter dans sa forêt immense, crie-t-on à qui veut l’entendre parmi ceux qui disent veiller au respect de l’écosystème.

Vers plus de parcs naturels et moins de zoos

Ainsi, on voit des parcs naturels fleurir à vue d’œil afin que les animaux demeurent dans les espaces qui leur sont propres. De cette manière, les visiteurs qui ont l’habitude de se déplacer au zoo pour regarder certaines espèces d’animaux, iront désormais dans les parcs naturels pour en voir autant qu’ils peuvent, sinon ils partiront en safaris organisés pour voir certains animaux d’Afrique, notamment au Kenya ou dans les forêts amazoniennes pour admirer un jaguar courir ou écouter un ara chanter.

Leave a Reply

Your email address will not be published.