Les animaux en voie d’extinction dans les parcs naturels

L’espèce humaine, l’espèce animale, et les plantes de toutes sortes forment un ensemble indissociable qui fait que la planète terre continue à jouer son rôle parmi les autres planètes qui en font un univers qui se complète. Étant donné que la terre possède ce privilège unique qu’est la vie, elle est censée le prendre en considération de manière sérieuse et faire en sorte de le préserver par tous les moyens dans elle dispose. Les parcs naturels ont une fonction certaine et efficace pour éviter que certains braconniers inconscients et cupides détériorent un domaine si bien agencé par la nature.

La vie sur terre suppose un équilibre qui n’est possible que si tous les éléments qui le constituent cohabitent dans une certaine harmonie et ne réduisent pas à néant les uns et les autres.En effet, si au début des temps, on a commencé à chasser et à exterminer certaines espèces jugées inutiles voire nuisibles, avec les progrès de la science et les différentes expériences et découvertes dans le domaine de la vie animale et végétale, on a fini par se rendre compte que le moindre petit insecte a son rôle à jouer dans la continuité du monde vivant.

Les parcs naturels sont parmi les meilleurs moyens de veiller sur cette diversité offerte par la nature afin que tout continue à fonctionner de la manière la plus naturelle possible. Ainsi, qu’il s’agisse du monde animal terrestre ou aquatique, certaines espèces sont toujours surveillées de près par les observateurs de ces parcs dont l’une des missions spéciales est de prévenir leur extinction. Les parcs d’Afrique les plus riches en animaux de la savane tels que lions, rhinocéros, zèbres ou les parcs d’Asie qui accueillent des animaux tels que tigre du Bengale, éléphant ou panda, rivalisent avec des parcs d’Amérique ou d’Europe avec une richesse d’espèces de plus en plus rares que l’on s’efforce de sauver de la disparition par le biais de la reproduction artificielle.