Category Archives: caselayemen1

Les conditions de santé et d’hygiène des animaux dans les zoos

Quelles conditions de vie dans les zoos?

Les conditions de vie des animaux dans les zoos sont souvent sujettes à polémique. Déjà que les associations de protection des animaux militent fermement contre la situation en captivité de tout animal, en plus, ces mêmes associations déplorent souvent les conditions de vie de certains d’entre eux en ce qui concerne leur état de santé, leur hygiène et leur nourriture. D’ailleurs, des équipes tournent sur le terrain pour contrôler les conditions réelles dans lesquelles un incident quelconque est traité, et par exemple si les plaies sont désinfectées de manière correcte et tous les soins vétérinaires prodigués dans les règles de l’art.

L’hygiène dans les zoos

Il est certain qu’il existe des services d’hygiène compétents dans les zoos, même si l’on constate des écarts dans la qualité des prestations d’un zoo à l’autre. Toutefois, le plus souvent, les visiteurs trouvent les animaux dans un état relativement acceptable du point de vue propreté. Pour ce qui est des cages et des enclos, cela dépend de l’heure à laquelle les visiteurs arrivent, car s’ils arrivent en fin d’après-midi, l’espace dans lequel l’animal aura passé toute la journée sera en moins bon état que le matin, ne serait-ce que par l’accumulation des déjections de toute une journée.

La santé des animaux du zoo

Un suivi de la santé et du bien-être des animaux est effectué régulièrement afin que ceux-ci n’attrapent pas de maladies graves ou contagieuses. En fait, dans chaque zoo, travaillent des vétérinaires spécialisés dans différents soins pour les animaux, tels que ce qui concerne la reproduction de certains d’entre eux. Ils font notamment en sorte d’éviter les cas de consanguinité afin d’avoir des nouveaux-nés bien portants. Le vétérinaire et son équipe de soigneurs aident les femelles à mettre bas et prodiguent les soins habituels aux animaux.

La nourriture des animaux dans les parcs naturels

Comment se nourrissent les animaux dans les parcs naturels?

En principe, les animaux des parcs nationaux sont nourris par les humains, car même s’ils se trouvent en milieu naturel, on ne peut leur permettre de chasser à leur guise. En fait, ceci cause un certain déséquilibre écologique, car on ne sait jamais avec exactitude la quantité de nourriture que chaque animal est en mesure d’assimiler. Il y a donc de la nourriture qui demeure et qui peut se détériorer ou qui est consommée par d’autres animaux et a donc des effets curieux sur leurs comportements ou sur leur reproduction qui peut devenir parfois trop proliférante.

Les animaux des parcs naturels ont-ils le droit de chercher leur nourriture?

On sait que les animaux des parcs naturels savent très bien se nourrir tout seuls, mais lorsq’on sait que les animaux carnivores ont l’habitude de chercher leurs proies tout seuls, on ne sait plus s’ils ont droit d’aller manger leurs camarades du parc. Donc, bien que les animaux soient réellement en liberté par rapport à ceux du zoo, il est indispensable de continuer à les faire nourrir par des responsables du parc. On a intérêt toutefois à veiller de les faire bénéficier d’une alimentation saine et plus ou moins identique à celle qu’ils ont l’habitude de chasser eux-mêmes car la santé des animaux du parc est très importante étant donné qu’ils ont un contact quotidien avec de’s visiteurs de tous bords.

Avis aux visiteurs : pas de nourriture aux animaux du parc

Les visiteurs ne doivent pas donner de nourriture aux animaux du parc car ils ne connaissent pas le type d’alimentation de chaque animal.De ce fait, certains aliments proposés par eux peuvent nuire à la santé des animaux et les visiteurs doivent en être conscients et se conformer aux instructions exigées par les responsables des parcs natutels.

Du nouveau dans les parcs naturels de l’Île Maurice

Des noms d’animaux pour les Iles

Avec toutes les variétés d’animaux se trouvant à l’Île Maurice, on en a choisies pour nommer les îles. Ainsi, à coté de la grande île principale, se trouve une île paradisiaque nommée l’Île aux Cerfs. Sur cette île, il est possible de se baigner dans une eau limpide et, en se munissant d’un masque et d’un tuba, de faire de la plongée et d’admirer une faune marine aux couleurs époustouflantes. Citons également le Rocher aux Pigeons, une île inhabitée qui est considérée comme faisant partie des parcs nationaux de l’Île Maurice et qui doit peut-être son nom à l’existence des fameux pigeons roses vivant sur l’Île. En effet, l’existence d’un grand nombre d’espèces animales est l’un des aspects les plus attrayants de l’Île, d’autant plus qu’ils ont l’opportunité de vivre en liberté.

Des réserves naturelles dans un paysage sublime

D’après les nouvelles récentes concernant l’Île Maurice, il est possible de faire des excursions au Sud-ouest de l’Île dans le cadre de visites privées organisées par des agences spécialisées et faisant partie de voyages sur mesure pour une clientèle ciblée. Ces programmes en question prévoient de se baigner, circuler dans les petits villages, admirer la cascade de Chamarel et observer les animaux à sa guise dans des réserves naturelles. Mais étant donné que ce ne sont pas les paysages extraordinaires qui manquent, les visites risquent de se prolonger.

L’élection de Miss Mauritius

Encore une nouvelle récente de l’Île et cela ne concerne pas les animaux mais la beauté. En effet, il s’agit de l’élection de Miss Maurice 2018, les candidates des différentes régions sont déjà prêtes et attendent avec impatience la soirée du couronnement. De la joie et du plaisir en perspective. Les touristes peuvent choisir leur séjour vers la date de la consécration afin de pouvoir profiter du spectacle.

Le droit des animaux à la liberté

Pour l’abolition des zoos

Il y a encore des zoos à travers la majorité des pays du monde, puisque la possibilité de pouvoir aller regarder les animaux dans des parcs naturels n’est pas donnée à tout le monde. On peut donc y observer les animaux dans des cages bien solides et dans des endroits spécialement conçus pour eux : les zoos. Les défenseurs des droits des animaux à la liberté ont beau le clamer haut et fort, ce type d’établissement continue d’exister à ce jour et de nombreux lions, tigres et panthères y font les cent pas à longueur de journée.

Vers une réintégration progressive des animaux dans leur milieu naturel

On assiste actuellement à la multiplication de ce qui est communément nommé parc naturel:https://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_naturel , qui ressemble tout de même au zoo dans la mesure où les animaux féroces sont bien surveillés et ont des dresseurs spécialisés qui les tiennent parfois en laisse lorsqu’ils sont en présence de visiteurs. Toutefois, on ne peut nier le fait qu’ils cohabitent, si l’on peut dire, avec d’autres animaux de leur même milieu et circulent dans un environnement qui leur est propre et qu’ils savent reconnaître et peut-être même y rechercher des proies possibles si la politique du parc où ils vivent le permet.

Sauvegarder les forêts pour préserver certaines espèces d’animaux

Quelques nouvelles récentes à propos du droit des animaux évoquent l’impact de la disparition de forêts entières telles que les forêts amazoniennes et mentionnent la lutte de certains animaux comme les jaguars et d’autres espèces rares d’oiseaux pour trouver des refuges au climat et aux reliefs proches de leur milieu naturel saccagé. En fait, il n’est pas toujours facile de retrouver des repères familiers et de s’adapter rapidement à un nouveau type de faune et de flore et c’est ce qui fait que des espèces finissent inévitablement par disparaître.

Protection de certaines espèces en voie de disparition

Pour la préservation de l’équilibre au sein du milieu naturel

Les animaux ont toujours été au centre des préoccupations des amoureux de la nature et de la protection de l’environnement. En effet, certains organismes du monde entier s’intéressent à tout ce qui concerne la nature et afin de veiller à son équilibre, ils ne cessent de rechercher les moyens de préserver toutes les espèces et surtout celles d’entre elles qui ont tendance à devenir rares, et pour ne pas dire qui sont en train de disparaître totalement.

Retarder la disparition de certaines espèces d’animaux

Depuis un certain nombre d’années, on a commencé à connaître avec précision les différentes espèces d’animaux. Ceci signifie au moins une chose, c’est que ces animaux-là sont suivis avec soin et que l’on est en mesure de les localiser et de les identifier presque avec leurs noms propres. Sans oublier que l’on suit avec intérêt chacune de leurs nouvelles procréations et on accorde un intérêt accru à leurs nouveaux-nés qui promettent de perpétuer l’espèce pour l’avenir. Dans les actualités concernant la nature et l’environnement des informations, la naissance d’un bébé panda prend une place aussi importante que l’élection d’un nouveau président dans un pays.

Amour des animaux et respect de l’écosystème

C’est peut-être davantage pour l’équilibre de la vie sur terre que pour l’amour des animaux en tant que tel que les scientifiques travaillent avec acharnement pour le maintien en vie de certaines espèces qui ont tendance à se raréfier. Cela ne concerne pas uniquement la faune terrestre ou marine mais aussi la flore sous toutes ses formes puisqu’il s’agit d’un système qui se complète. Et les nouvelles que l’on apprend quotidiennement par les médias n’ont rien de rassurant à propos du réchauffement de la planète et de la pollution qui menace la vie sous toutes ses formes.