Category Archives: caselayemen

Les zoos entre hier et aujourd’hui

Animaux en cage et droits des animaux

Autrefois, en allant passer une journée au zoo, on ne se posait pas trop de questions. On trouvait tout à fait ordinaire de voir le lion se prélasser avec sa lionne en baillant dans sa cage aux barreaux solides. On s’amusait à voir la girafe tendre son long coup par-dessus les enclos où elle se déplaçait avec lenteur sur ses hautes pattes. Les singes paraissaient heureux d’attraper les petites friandises que les enfants leur lançaient en riant. Aujourd’hui, on parle sans cesse à propos des pauvres animaux en captivité et du stress qu’ils subissent de se trouver constamment en cage et les différentes associations de protection des animaux ne cessent de proclamer qu’il faut laisser les animaux vivre en liberté dans leur propre milieu naturel.

De meilleures conditions de vie dans les zoos

Bien que les animaux des zoos aient toujours vécu dans des conditions convenables, qu’ils bénéficient d’un contrôle sanitaire régulier et ont une nourriture correspondant à leurs besoins nutritionnels quotidiens, on continue toutefois à déplorer leur état de captivité. Un animal sauvage a le droit légitime de vivre dans sa savane et un oiseau de l’Amazonie lointaine doit retourner chanter dans sa forêt immense, crie-t-on à qui veut l’entendre parmi ceux qui disent veiller au respect de l’écosystème.

Vers plus de parcs naturels et moins de zoos

Ainsi, on voit des parcs naturels fleurir à vue d’œil afin que les animaux demeurent dans les espaces qui leur sont propres. De cette manière, les visiteurs qui ont l’habitude de se déplacer au zoo pour regarder certaines espèces d’animaux, iront désormais dans les parcs naturels pour en voir autant qu’ils peuvent, sinon ils partiront en safaris organisés pour voir certains animaux d’Afrique, notamment au Kenya ou dans les forêts amazoniennes pour admirer un jaguar courir ou écouter un ara chanter.

La nourriture des animaux dans les parcs naturels

Comment se nourrissent les animaux dans les parcs naturels?

En principe, les animaux des parcs nationaux sont nourris par les humains, car même s’ils se trouvent en milieu naturel, on ne peut leur permettre de chasser à leur guise. En fait, ceci cause un certain déséquilibre écologique, car on ne sait jamais avec exactitude la quantité de nourriture que chaque animal est en mesure d’assimiler. Il y a donc de la nourriture qui demeure et qui peut se détériorer ou qui est consommée par d’autres animaux et a donc des effets curieux sur leurs comportements ou sur leur reproduction qui peut devenir parfois trop proliférante.

Les animaux des parcs naturels ont-ils le droit de chercher leur nourriture?

On sait que les animaux des parcs naturels savent très bien se nourrir tout seuls, mais lorsq’on sait que les animaux carnivores ont l’habitude de chercher leurs proies tout seuls, on ne sait plus s’ils ont droit d’aller manger leurs camarades du parc. Donc, bien que les animaux soient réellement en liberté par rapport à ceux du zoo, il est indispensable de continuer à les faire nourrir par des responsables du parc. On a intérêt toutefois à veiller de les faire bénéficier d’une alimentation saine et plus ou moins identique à celle qu’ils ont l’habitude de chasser eux-mêmes car la santé des animaux du parc est très importante étant donné qu’ils ont un contact quotidien avec de’s visiteurs de tous bords.

Avis aux visiteurs : pas de nourriture aux animaux du parc

Les visiteurs ne doivent pas donner de nourriture aux animaux du parc car ils ne connaissent pas le type d’alimentation de chaque animal.De ce fait, certains aliments proposés par eux peuvent nuire à la santé des animaux et les visiteurs doivent en être conscients et se conformer aux instructions exigées par les responsables des parcs natutels.

Des loisirs variés et exotiques à l’Île Maurice

Pour une sortie de loisirs à l’Île Maurice

Parmi les nouvelles récentes à l’Île Maurice, il y a, à Moka, le concert de Yogi Tamby Chuckravanen, le Mauricien au handpan, qui ravira les amateurs de musique. Mais, ce n’est pas le seul événement récent à l’Île, puisqu’on y trouve aussi une exposition se tenant à Port-Louis où il est possible d’admirer des œuvres réalisées par de jeunes collégiens. Il existe donc un grand nombre d’événements pour donner aux Mauriciens et aux touristes l’occasion de prévoir une sortie intéressante, que ce soit pour assister à des activités de nature sportive telles que le tournoi de football inter-villages ou de nature culinaire, tel que le festival du crabe dans un restaurant réputé.

Pour une sortie écologique : les parcs naturels

Les parcs naturels de l’Île Maurice sont en mesure de procurer un vrai plaisir pour les amoureux de la nature. Ceux-ci peuvent s’y diriger à tout moment, il suffit de faire appel à une quelconque agence de voyages pour connaitre toutes les destinations intéressantes et tous les plans disponibles pour une visite d’un parc réputé de l’Île. En général, les parcours sont adaptés en fonction des différentes catégories de personnes, et notamment selon leurs âges et leur mobilité.

Des parcs naturels pour tous les âges

Les tout-petits peuvent s’amuser avec les animaux inoffensifs de basse-cour, tels que lapins, tortues, poules et canards, dans ce qui est désigné comme mini ferme, et jouer dans une aire de jeux aménagée spécialement pour les enfants en bas âge, et profiter ainsi eux aussi de la sortie autant que les grands. Les adultes peuvent approcher des félins accompagnés de dresseurs ou s’amuser eux-mêmes à glisser sur des toboggans ou encore faire de la luge d’été sur des collines d’un millier de mètres d’altitude, activité qui procure des sensations fortes.

Les thèmes d’animaux dans les machines à sous

Certains développeurs de logiciels qui aiment introduire de l’originalité dans les jeux de leurs machines à sous, choisissent de les illustrer avec des images en rapport avec les thèmes d’animaux.

Images d’animaux fantastiques

Il est certain que les animaux fantastiques tels que les dragons qui crachent du feu ou les vipères à langue fourchue ont tendance à attirer les joueurs qui s’arrêtent devant les machines à sous. En effet, lorsqu’il y a en plus une musique originale pour accompagner le mouvement du bouton à presser, et un cri spécifique que l’animal est censé pousser s’il y a un jackpot de gagné, le jeu ne fait que devenir encore plus excitant.

Images d’animaux préhistoriques

D’autres casinos comme online-casinos.mu optent pour des dinosaures qui créent une sorte de monde à part ayant tendance à attirer davantage les amateurs de jeux, lorsqu’ils voient apparaître un tyrannosaure ou un diplodocus qui tape du pied, au moment où il y a un coup gagnant dans la machine à sous devant laquelle ils se sont arrêtés. Tout comme cela peut s’avérer être amusant de voir un mammouth remuer la trompe pour annoncer que la mise est perdue.

Images d’animaux rares

Certains animaux tels que les pandas et les koalas par exemple, que l’on ne trouve pas couramment dans la nature et que l’on apprécie de voir en images, peuvent aussi illustrer quelques types de machines à sous dans des casinos réputés qui cherchent à avoir un grand nombre de visiteurs toujours en quête de nouveaux modèles de bandits manchots.

Images d’animaux féroces

Ce qui peut être aussi attrayant, c’est de choisir des images d’animaux féroces qui ont différentes réactions et cris originaux en fonction du gain du joueur se trouvant devant sa machine à sous. On peut imaginer la joie d’un joueur qui entend un rugissement retentissant annonçant un jackpot de grande valeur.

Du nouveau dans les parcs naturels de l’Île Maurice

Des noms d’animaux pour les Iles

Avec toutes les variétés d’animaux se trouvant à l’Île Maurice, on en a choisies pour nommer les îles. Ainsi, à coté de la grande île principale, se trouve une île paradisiaque nommée l’Île aux Cerfs. Sur cette île, il est possible de se baigner dans une eau limpide et, en se munissant d’un masque et d’un tuba, de faire de la plongée et d’admirer une faune marine aux couleurs époustouflantes. Citons également le Rocher aux Pigeons, une île inhabitée qui est considérée comme faisant partie des parcs nationaux de l’Île Maurice et qui doit peut-être son nom à l’existence des fameux pigeons roses vivant sur l’Île. En effet, l’existence d’un grand nombre d’espèces animales est l’un des aspects les plus attrayants de l’Île, d’autant plus qu’ils ont l’opportunité de vivre en liberté.

Des réserves naturelles dans un paysage sublime

D’après les nouvelles récentes concernant l’Île Maurice, il est possible de faire des excursions au Sud-ouest de l’Île dans le cadre de visites privées organisées par des agences spécialisées et faisant partie de voyages sur mesure pour une clientèle ciblée. Ces programmes en question prévoient de se baigner, circuler dans les petits villages, admirer la cascade de Chamarel et observer les animaux à sa guise dans des réserves naturelles. Mais étant donné que ce ne sont pas les paysages extraordinaires qui manquent, les visites risquent de se prolonger.

L’élection de Miss Mauritius

Encore une nouvelle récente de l’Île et cela ne concerne pas les animaux mais la beauté. En effet, il s’agit de l’élection de Miss Maurice 2018, les candidates des différentes régions sont déjà prêtes et attendent avec impatience la soirée du couronnement. De la joie et du plaisir en perspective. Les touristes peuvent choisir leur séjour vers la date de la consécration afin de pouvoir profiter du spectacle.

Les parcs naturels de l’Ile Maurice

Espaces naturels pittoresques à visiter à l’Île Maurice

L’Île Maurice est réputée par ses paysages d’une beauté originale et ses terres aux différentes couleurs et c’est en partie pour cela qu’un grand nombre de touristes y afflue. L’Île est aussi souvent visitée pour ses parcs naturels d’une richesse extraordinaire en ce qui concerne ses espèces animales endémiques et d’autres plus communes. En fait, ce pays qui veille au développement durable fait en sorte de préserver la nature pour les générations futures et entretient les espaces naturels de manière à ce que ceux-ci gardent autant que possible leur authenticité.

Parcs naturels à visiter à pied, en VTT, en quad ou en segway

Si on rêve de voir un jour un pigeon rose, une tortue géante ou une antilope, il ne faut pas hésiter à se diriger vers le parc de Casela où une faune riche peut être observée et admirée en y allant à pied, en VTT,en quad ou encore en segway, sorte de trottinette spéciale qui permet de circuler de manière amusante au sein d’une nature à la flore luxuriante et pouvoir regarder certaines espèces animales de plus près.

Parcs naturels pour animaux exotiques et loisirs

Non seulement on apprécie à regarder des espèces que l’on n’a pas l’occasion de pouvoir voir ailleurs, mais il y a aussi des loisirs à ne pas rater tels que les balades sur des ponts en lianes ou des déplacements en tyrolienne pour aller d’un côté du parc vers un autre avec des espaces vertigineux au-dessous de soi. C’est aussi une véritable partie de plaisir pour ceux qui apprécient le monde aquatique, car il y a des aquariums naturels pour voir des espèces marines rares et des baignades en eaux impressionnantes sont aussi possibles.Des moments de divertissement certains pour les personnes qui apprécient l’aventure.

Pour la préservation de la nature et le développement durable

De jeunes mauriciens veillent au respect de la nature

Il est très important de veiller à préserver la nature, que ce soit pour nous-même ou pour les générations futures. En effet, de jeunes habitants de l’Île Maurice ont préparé un plan très ambitieux dont la nature est au centre de leurs préoccupations. Ils ont nommé ce projet “Plan des jeunes Mauriciens pour la planète” qui consiste à la préservation de la nature chez eux et dans la planète entière.Ce n’est que dans une atmosphère saine que l’on pourra respirer de l’air pur et savourer une balade agréable, d’autant plus, si elle a lieu dans un parc bien aménagé et contenant des attractions variées

Aux nouvelles récentes, le plan-nature est en cours d’exécution

Les jeunes mauriciens qui ont soulevé les problèmes de leur pays et celui de la pollution entre autres et ont décidé d’adopter un plan de développement durable se sont inspirés en fait, d’un projet qui a été réalisé en Australie. Vu que ces jeunes sont des étudiants pour la plupart d’entre eux, ils ont été bien soutenus par leurs enseignants en vue de faire réussir le projet. En effet, parfois il suffit d’un coup d’envoi optimiste pour voir les autorités centrales et locales l’adopter avec grand enthousiasme.C’est pareil pour les habitants de toutes les régions qui adhèrent au plan et veillent à trouver des solutions réelles pour vivre dans une nature saine.

Conférence des jeunes sur le développement durable

Aux dernières nouvelles, ce plan qui a suscité l’intérêt de tous a été accueilli avec sérieux et a été présenté lors de la clôture de la Conférence des jeunes sur le développement durable. Vu l’importance des problèmes soulevés par ce plan et des solutions prévues, le ministère de l’éducation et des ressources humaines de l’Île Maurice pense à le faire adopter par d’autres écoles dans toutes les régions du pays.

Le droit des animaux à la liberté

Pour l’abolition des zoos

Il y a encore des zoos à travers la majorité des pays du monde, puisque la possibilité de pouvoir aller regarder les animaux dans des parcs naturels n’est pas donnée à tout le monde. On peut donc y observer les animaux dans des cages bien solides et dans des endroits spécialement conçus pour eux : les zoos. Les défenseurs des droits des animaux à la liberté ont beau le clamer haut et fort, ce type d’établissement continue d’exister à ce jour et de nombreux lions, tigres et panthères y font les cent pas à longueur de journée.

Vers une réintégration progressive des animaux dans leur milieu naturel

On assiste actuellement à la multiplication de ce qui est communément nommé parc naturel:https://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_naturel , qui ressemble tout de même au zoo dans la mesure où les animaux féroces sont bien surveillés et ont des dresseurs spécialisés qui les tiennent parfois en laisse lorsqu’ils sont en présence de visiteurs. Toutefois, on ne peut nier le fait qu’ils cohabitent, si l’on peut dire, avec d’autres animaux de leur même milieu et circulent dans un environnement qui leur est propre et qu’ils savent reconnaître et peut-être même y rechercher des proies possibles si la politique du parc où ils vivent le permet.

Sauvegarder les forêts pour préserver certaines espèces d’animaux

Quelques nouvelles récentes à propos du droit des animaux évoquent l’impact de la disparition de forêts entières telles que les forêts amazoniennes et mentionnent la lutte de certains animaux comme les jaguars et d’autres espèces rares d’oiseaux pour trouver des refuges au climat et aux reliefs proches de leur milieu naturel saccagé. En fait, il n’est pas toujours facile de retrouver des repères familiers et de s’adapter rapidement à un nouveau type de faune et de flore et c’est ce qui fait que des espèces finissent inévitablement par disparaître.

Visite au parc de loisirs : journée de plaisir

De multiples espaces en pleine nature : les parcs de loisirs

Les personnes qui vivent constamment dans les villes éprouvent le besoin de s’échapper de temps en temps en dehors d’une certaine atmosphère à laquelle manque une touche de verdure. Ainsi, en consultant les nouvelles récentes à propos de l’environnement en général, on trouve souvent la création de nouveaux espaces aménagés de manière adroite où les citadins apprécient de souffler un peu et de respirer un air ne contenant pas l’odeur suffocante de carburant.

De petits animaux pour de grands espaces

Les parcs de loisirs sont des espaces privilégiés par les parents et très recherchés par les enfants qui ont du plaisir à observer des petits escargots qui glissent sur l’herbe ou des écureuils qui grignotent des pommes de pin. Il est possible aussi d’y trouver des hérissons ou même un lièvre échappé de son terrier par hasard. Tout dépend de la région où se trouve le parc visité et de la culture du pays en question. D’ailleurs, ce n’est jamais tout à fait le même type de faune que l’on a la chance de voir en se déplaçant d’une région à une autre. Même les insectes diffèrent selon les zones, car on s’arrêtant devant une fourmilière, on n’a aucune idée du type de fourmi qui va en sortir et c’est pour cela que les enfants doivent être accompagnés par des adultes lors de ces visites de parcs.

Des jeux et des aires de repos

De par son nom “parc de loisirs”, on est censé s’y amuser, c’est pour cela que dans ce genre de parcs, il y a des jeux tels que des toboggans, des balançoires, de petites échelles pour apprendre à grimper et à sauter et des pistes plus ou moins longues pour courir à son aise. Qui dit jeux dit repos, il y a donc aussi des lieux bien aménagés pour se reposer, se rafraîchir et prendre une collation au besoin.

Parcs naturels pour la culture et le loisir à l’Île Maurice

Les parcs naturels à la Une

Selon les nouvelles récentes concernant l’Île Maurice, il y a toujours du nouveau dans les parcs naturels. Que ce soit à propos de la variété des animaux qui s’y trouvent ou de la gamme des divertissements qui y sont disponibles. Les habitants de l’île eux-mêmes ainsi que les touristes pendant leur séjour sont friands de visites aux parcs naturels . En effet, la beauté indéniable des sites de Maurice, les animaux qui y vivent et les types de divertissements qu’on y trouve ne font qu’encourager à choisir cette destination.

Visite du parc des crocodiles et autres lieux exotiques

Au ” Vanille Crocodile Park, il est possible d’admirer ces reptiles gigantesques mais également d’observer de plus près des tortues géantes. Cette île procure aussi l’opportunité de participer à des activités ludiques variées : on peut par exemple se diriger vers Chamaret pour faire des parcours en tyrolienne ou grimper dans des filets et atteindre d’autres parties de la forêt. Un autre lieu pour un pique-nique agréable avec les enfants est “La Rivière Noire” avec son “Parc National des Gorges” où la randonnée y est un véritable moment de plaisir, surtout pour les férus des promenades en VTT.

Curiosité géologique et animaux divers

Pour ceux que l’étude des roches intéresse ainsi que les passionnés de tout ce qui est insolite, il ne faut manquer de passer par “La Vallée des Couleurs” pour voir cet aspect de la nature peut-être unique au monde, puisqu’il s’agit d’une sorte de plate-forme dont la roche est formée de couches superposées de sept couleurs au moins. En plus de cette curiosité concernant les couleurs, on trouve des animaux divers qui vivent dans cette vallée tels que cet oiseau rare qu’est le pigeon rose, ou encore des cerfs, des tortues et des singes.